Nice Social Bookmark

FacebookTwitter

Présentation

L’homoparentalité

 

L’intrigue pour la reconnaissance de l’homoparentalité tire sa force d’un sophisme, de la complaisance dune part de la classe politique et de l’opinion, et d’une tromperie.

 

Le sophisme est que mieux vaudrait pour un enfant être élevé par deux personnes de même sexe qui l’aiment que par deux de sexe opposé qui le maltraitent. Identiquement, l’on pourrait dire que mieux vaudrait tomber du troisième étage sans se faire mal que de se casser la jambe en tombant du premier.

 

La loi doit donc veiller, autant qu’il dépend d’elle, à ce que les cigognes déposent les nouveau-nés au premier étage, celui occupé par un homme et une femme.

 

On trouvera des exemples de cette complaisance et de ces tromperies dans les pages suivantes