Nice Social Bookmark

FacebookTwitter

Ian Huntley

Huntley

Selon une dépêche de l'AFP du 20 août, les détails connus sur Ian Huntley, inculpé de meurtre de deux fillettes anglaises, élèves du collège dont il était le concierge " dévoilent un passé familial chaotique. Il avait été au bord de la dépression lorsque sa femme l'avait quitté quelques mois après leur mariage en 1995 pour son propre frère, qu'elle a épousé en 2000. Quelques mois plus tard, sa mère quittait son père et emménageait avec une amie lesbienne".

Abusant de la pitié populaire, la presse, sauf exception, a exploité l'événement, avec le prétexte habituel de mettre en garde les parents.

N’eut-il pas été plus efficace, en vertu d'un « principe de précaution » tant prôné habituellement, de mettre en cause la légèreté des autorités académiques, qui ont permis le recrutement comme concierge d'un collège d'un homme avec un tel « passé familial chaotique » ?

Famille et Liberté - Lettre N° 30 - Septembre 2002