Nice Social Bookmark

FacebookTwitter

A quoi bon mentir…D’autres s’en chargent !

 

500 000 personnes à Paris, 40 000 à Lyon, selon les organisateurs, dans la rue hier 2 février pour défendre la famille ! « Des combats imaginaires ! » se gausse Najat Vallaud Belkacem. « Nous n’avons aucune de intentions qu’on nous prête ! ». La théorie du genre ? « Elle n’existe pas, je ne l’ai jamais rencontrée » clame le ministre du droit des femmes, « je la refuse totalement » renchérit le ministre de l’éducation nationale. L’indifférenciation des sexes « n’est pas non plus notre projet », pas plus que « parler de sexe à nos enfants ».   La PMA, la GPA ? « Des interrogations hypothétiques qui se basent sur le fantasme, sur la peur » dit NVB ; ou encore « Il n'y aura pas de PMA ou de GPA et le gouvernement s'opposera aux amendements à ce sujet » proclame solennellement le ministre de l’Intérieur sur RTL au lendemain de la manifestation.

 


    • Quelle foi accorder aux déclarations de ministres qui ne cessent d’être pris en flagrant délit de mensonge ? En sera-t-il de la PMA et de la GPA comme de la « théorie du genre » ? Les cinglants démentis, par les faits et témoignages, aux déclarations gouvernementales concernant cette dernière sont maintenant si connus que nous n’y reviendrons pas. Il nous suffira de citer Laura Slimani, présidente des Jeunes Socialistes, s’adressant à des cadres socialistes : « Oui, le genre, ça existe ! Et oui, nous allons l’enseigner dans les écoles, et c’est tant mieux. » 

 

  • Parions que les dénégations gouvernementales concernant PMA et GPA (qui n’ont pas empêché la commande d’un avis au CCNE, remanié pro domo pour l’occasion) subiront le même sort…A moins que nos ministres n’aient même plus besoin de compromettre une fois de plus leur crédibilité et se contentent d’attendre que l’Europe impose ce que les Français repoussent avec tant de conviction. Au fait, quel a été le vote des parlementaires européens socialistes (et des autres aussi) concernant le rapport Estrella ? Que sera-t-il cette semaine pour le rapport Lunacek ?

 

 

 

N’oublions pas que ce bombardement de rapports LGBT qui se succèdent et se succéderont encore grâce à nos subsides n’a d’autre but que d’imposer à toute l’Europe un droit LGBT universel. Que pèseront alors nos manifestations, nos projets de loi, nos députés et nos ministres, de quelque bord qu’ils soient ? 

 

Il est plus que temps de faire pression sur nos députés actuels (rapport Lunacek) et sur nos futurs députés (élections prochaines).

 

Claire de Gatellier