Nice Social Bookmark

FacebookTwitter

Lettre au Président de la République

Depuis plus de dix ans, Famille et Liberté met en garde contre les conclusions abusives d’études conduites souvent à l’initiative ou avec le concours de militants de la cause homosexuelle. Elles ne prouvent nullement, contrairement à ce qui est couramment affirmé, que le fait d’être élevé par deux homosexuels n’a pas de conséquences négatives pour les enfants.

Le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption à deux personnes de même sexe va beaucoup plus loin. Alors que les enfants pris en compte dans ces études sont nés de l’union, temporaire ou éphémère, d’un homme et d’une femme et ont donc un père et une mère, le projet de loi, s’il est adopté, en fera les enfants de deux pères ou de deux mères.

Si le projet actuel prévoit que cette bi paternité ou bi maternité ne pourra être instituée que par l’adoption, Mme Taubira, ministre de la Justice a déjà déclaré qu’il fallait “se donner davantage de temps pour travailler” à autoriser ces couples à avoir recours à la Procréation Médicalement Assistée et aux mères porteuses.

Pour combattre ce projet nous vous invitons :

  • à signer la lettre qui suit, adressée à M. François Hollande, pour lui faire savoir que vous vous associez à la Lettre ouverte que lui adresse Michel Pinton.

 

LIRE LA LETTRE DE MICHEL PINTON

 

Monsieur le Président,

Je tiens par la présente à vous faire part de mon opposition au projet de loi “visant à ouvrir le mariage et l’adoption aux couples de même sexe”.

J’approuve entièrement les termes de la Lettre ouverte que M. Michel Pinton vous a adressée pour vous mettre en garde contre les risques que présente ce projet pour les enfants.

Je vous demande instamment d’y renoncer.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

SIGNER LA LETTRE

  • A signer une pétition demandant la réunion d’Etats généraux du mariage et de la famille

    SIGNER LA PÉTITION

  • A signer une pétition demandant l’organisation d’un référendum

SIGNER LA PÉTITION